L’ostéopathie dans le traitement des règles douloureuses

L’histoire d’une jeune patiente, 20 ans, qui vient en consultation pour des douleurs lombaires. En creusant ce symptômes, nous nous apercevons que cette douleur lombaire augmente pendant les règles. Alors apparait une constipation qui dure généralement tout le temps des règles. Il y a souvent des maux de têtes associés.

La patiente a trouvé son rythme : elle prend des anti-douleurs pendant une semaine chaque mois, supporte tant bien que mal la constipation, puis à la fin de ses règles elle retrouve une santé « normale ».
Mais les symptômes augmentent petit à petit, et si elle n’avait que des troubles digestifs il y a quelques années, elle a aujourd’hui l’impression que les choses empirent petit à petit.
Et elle n’a pas tord : les anti-douleurs qu’elle prend chaque mois lui permettent de diminuer la douleur, mais pas d’agir sur la cause de ces douleurs.

À la premiere consultation, nous travaillons essentiellement le système digestif et le crâne. Cette jeune femme présente en effet des troubles qui sont présents depuis des années, et il parait essentiel de remonter à la cause de ses troubles. Nous travaillons notamment beaucoup sur l’intestin. La séance se passe bien et nous décidons de poursuivre ce travail le mois suivant.

Un mois après, comme un fait exprès, la patiente vient en consultation pendant son temps de règles. Je profite de ce moment si particulier pour observer la façon dont travaille son utérus et diagnostiquer les problèmes dont il souffre encore. À ce moment, la patiente n’a plus de lombalgies permanentes. Elle décrit une gène dans le bas du dos pendant les règles uniquement. Son système digestif n’est plus troublé pendant les règles, et elle a un transit normal, ce qui la soulage beaucoup.
Sur cette deuxième séance, nous travaillons sur l’utérus et les ligaments qui l’entourent et le lient au bassin. C’est un travail que nous effectuons avec une grande douceur, avec des manipulations externes uniquement, et très légères. Nous travaillons également de nouveau au crâne.
A la fin de cette consultation,  nous décidons de nous revoir six mois après, pour avoir le recul sur six cycles mensuels.

La troisième consultation se fait donc six mois après. La patiente a beaucoup changer, elle est plus épanouie. Elle m’explique qu’elle ne se rendait pas compte à quel point son temps de règle était douloureux et du coup inquiétant par rapport à son rythme de travail. La douleur l’empêchait de se concentrer normalement et elle angoissait de perdre son poste.

Aujourd’hui il n’y a plus de douleurs pendant les règles, plus de troubles du transit, plus de maux de tête, plus d’anxiété relative aux règles.


Beaucoup de femmes pensent comme cette patiente que les douleurs associées aux règles sont normales, banales voire nécessaires. Que prendre des médicaments, des antidouleurs, ou restés enfermées et prostrées dans le noir est une fatalité qui fait parti de leur vie de femme.

Mais les douleurs pendant les règles sont appelés dysménorrhées. Il s’agit d’une pathologie qui touchent de nombreuses femmes. Les symptômes peuvent être variés, mais il est important de comprendre qu’il existe des traitements pour soigner cette pathologie.
L’ostéopathie est l’un d’eux.

Par des manipulations douces, externes et globales, l’ostéopathe peut rééquilibrer le bassin et lui permettre d’être le moins douloureux possible. Contactez votre ostéopathe pour savoir ce qu’il peut faire pour vous.

Une réflexion au sujet de « L’ostéopathie dans le traitement des règles douloureuses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s