Nouvelle formation ! L’ostéopathie pendant la naissance !

Cet été, j’ai eu la chance de participer à une formation exceptionnelle organisée par une sage femme ostéopathe qui m’a déjà beaucoup enseigné. En plus de travailler sur les troubles gynécologiques de l’appareil féminin (l’endométriose, les troubles de la fertilité, les troubles de la ménopause,…) nous avons aussi travailler sur l’accompagnement que peut proposer l’ostéopathie pendant une naissance.

Pourquoi faire intervenir un ostéopathe pendant la naissance ?

Normalement, le travail de l’ostéopathe se fait surtout en amont de la naissance, le plus souvent à distance. Je conseille à mes patientes un rendez vous par trimestre afin d’assurer un suivi à la fois préventif et curatif. Mais tout le monde n’y pense pas, où des situations délicates arrivent avec la mise en route du travail et les premières contractions.

Sur quoi va travailler l’ostéopathe ?

Si le positionnement de la mère et de l’enfant sont bons, il peut alors aider tous l’environnement musculaire à une meilleure détente, préparer un diaphragme à des efforts prolongés, soulager des maux de tête qui arrivent, accompagner par des postures physiologiques le travail et prenant en compte tout le corps de la patiente et de l’enfant. Si les douleurs des contractions se font dans le dos, l’ostéopathie peut présenter un réel soulagement, et donc une alternative à la péridurale.

Dans quelles situations cela peut-il être un vrai plus ? 

Dans le cadre d’un déclenchement, c’est à dire quand l’enfant à besoin de l’aide médicale pour déclencher la naissance, il est très intéressant d’intervenir en ostéopathie : bien positionner l’enfant sur le col peut suffire à déclencher les contractions.

Quand le travail commence, et qu’il y a une stagnation, un arrêt des contractions, il peut être recommandé d’intervenir. Parfois, la descente de l’enfant dans le bassin est gênée par les tensions qui existent chez la mère. Une rapide consultation d’ostéopathie peut permettre au bassin maternel de « s’ouvrir » complètement et mieux laisser passer le bébé.

Enfin, si il est préférable d’intervenir entre les semaines 28 et 35 pour aider un enfant à « se retourner » il est aussi possible de l’y aider le jour de la naissance. C’etait le but des Versions par Manoeuvre Externe, qui sont aujourd’hui bien accompagnées (ou remplacées!) par l’ostéopathie.

Vous l’avez compris, aujourd’hui, il est donc possible de se faire accompagner pendant le travail (à domicile ou à la maternité) par un ostéopathe professionnel pour faciliter la naissance de votre enfant. 

En pratique, cela consiste en de très courtes manipulations, très douces, autour du bassin, du thorax et du crâne de la maman, et parfois avec l’aide du bébé. Ces interventions sont très rapides (d’une vingtaine de minutes), pour laisser la place entière au couple et au personnel médical et peuvent être répétés autant que nécessaire.

Une réflexion au sujet de « Nouvelle formation ! L’ostéopathie pendant la naissance ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s